Nous soussignés Maël […], Victor […] et Malo […] atteste que notre mère Christine […] (48 ans), atteinte de la maladie de Parkinson depuis fin 2012, est saine d'esprit et a choisi en toute liberté et de son plein gré de participer à l'aventure des patchs avec le Professeur Jean Bernard Fourtillan.

 

C'est son seul espoir de pouvoir aller mieux car elle sait malheureusement quel est le sort qui lui est réservé si on ne permet pas au Professeur de continuer ses recherches.

 

En effet notre grand-père, arrière-grand-père, ainsi qu'une tante à notre maman ont également été affectés de la maladie de Parkinson.

 

Ils sont décédés après une lente et douloureuse dégénérescence.

 

Maintenant c'est notre mère depuis ses 41 ans qui endure les lourds symptômes de cette maladie et pourtant nous avons été témoins (à de nombreuses reprises) d'une claire et nette amélioration de ceux-ci lorsque qu'elle mettait les patchs en place.

 

Nous sommes persuadés que si elle pouvait en avoir en quantité suffisante elle pourrait reprendre sa vie normale, qu'elle avait avant que la maladie lui empêche de vivre comme bon lui semble.

 

C'est pourquoi nous souhaitons de tout cœur que vous laissiez le Professeur continuer ses Recherches afin que notre mère puisse continuer à vivre et à partager de bons moments avec nous et connaître plus tard ses petits-enfants.

 

Cordialement,

 

[…] Maël, […] Victor et Malo

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF