Je m'appelle Chantal […], j'ai 66 ans, j'habite en Meurthe et Moselle et je suis atteinte de la maladie de Parkinson depuis 2011.

J'ai demandé à faire partie des essais de patchs qui se sont déroulés à l'abbaye de Sainte Croix à Poitiers, sans frais de séjour…

Le 21 novembre 2018 nous étions environs une vingtaine de personnes pour une prise de sang à 4 heures du matin puis nous sommes repartis le matin du 22 novembre, sans avoir reçu de patch.

 

Le Professeur FOURTILLAN ne nous a jamais imposer une somme d'argent, chacun donne ce qu'il veut, les personnes qui ne peuvent pas sont quand même pris en charge.

 

Un mois après, j'ai reçu 10 patchs pour un mois. Pour prolonger la prise j'ai découper les patchs en 1/4 chaque soir. Résultat : NEANT.

 

Plusieurs mois se sont passés avant de recevoir de nouveaux patchs, puis des fournitures régulières de 10 patchs par mois, parfois 20, avec pour toujours faire la découpe afin de prolonger la durée de prise. Résultat : NEANT.

 

Début septembre, je reçois 20 patchs que je prends entier un jour sur deux et un demi un jour sur deux. Le résultat s'est fait sentir le 23 septembre après avoir pris un patch entier le soir du 22 septembre. Résultat : TREMBLEMENTS PLUS LEGERS ET SUPPORTABLES, FINI LES NAUSEES ET VOMISSEMENTS JOURNALIERS, FINI LES DYSKINESIES, LES ANGOISSES ET CRISES DE PANIQUES, LA MARCHE PLUS SOUPLE et des NUITS DE 7 A 8 HEURES avec un réveil en milieu de nuit et pas toutes les heures d'insomnies comme avant.

Tout ceci sans arrêter mon traitement chimique.

 

La nuit quand je prends seulement 1/2 patch, tous les effets indésirables recommencent.

 

Mon Neurologue et Psychiatre sont démunis pour me soulager de tous ces maux, ils ne trouvent que la solution d'augmenter mon traitement Chimique.

 

J'ai fait plusieurs séjours en hôpital neurologie de 1 mois pour équilibrer mon traitement, SANS RESULTAT.

 

AIDEZ-MOI !!!!!   Je ne supporte plus tous ces tremblements, dyskinésies, nausées, vomissements, crises d'angoisses et paniques JOURNALIERES. Je me pose la question si je ne devrais pas mettre fin à mes jours pour ne plus rien ressentir, et être en paix.

 

Pourquoi nous imposer des médicaments chimiques qui nous détruisent, et refuser une autre solution qui nous soulage ????

 

Laissez-nous décider pour notre mieux être, la médecine est impuissante à le faire.

 

UNE MALADE QUI EST DESESPEREE DE VOIR TOUTES CES QUERELLES DE BAS ETAGES DONT CERTAINS N'ONT QUE FAIRE DE MON ETAT, (DE NOTRE ETAT)

 

Chantal […]

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF