Témoignage de soutien au Professeur Fourtillan

Je tiens à assurer le Professeur Fourtillan et sa ''Joyeuse'' Équipe de mon soutien et de celui de mes proches pour l'Espoir...

L'Espoir insufflé avec tant de don de soi par un homme passionné par cette Valentonine-Aventure... L'Espoir de voir la Lumière au bout du tunnel dans lequel la maladie enferme...

L'Espoir... L'Espoir... L'Espoir...

Valentonine... Quel joli mot pour récupérer Naturellement le sommeil en quantité et qualité !

Patch... Le prodigieux ami des nuits sans douleurs. Patchs... Patchs... Patchs... Si nombreux bientôt pour soulager sans empoisonner.

Depuis le début, j'ai choisi en toute Conscience-Confiance de mettre mes pas dans ceux d'un Grand. Il ne vend pas la lune ! Il fait faire un ''bond de géant'' à l'humanité !

C'est un nouveau David contre Goliath.

J'ai choisi mon camp.

Marie, 64 ans, qui espère depuis 16 ans...

 

Complément de témoignage rajouté le 10/10/2019 :

C'est vrai que je n'ai pas nommée ma maladie, je ne m'en suis pas rendue compte. Pourtant depuis le temps que "la maladie de parkinson'' a été diagnostiquée, seize longues années, je devrais être accoutumée à en parler. L'espoir que je mets dans la découverte du Professeur Fourtillan est sans doute proportionnel à la détresse d'une enseignante de 48 ans qui n'arrivait plus à écrire correctement... à peindre ses aquarelles... passons les phases d'incompréhension, de révolte... passons la facilité des neurologues à ouvrir leurs tiroirs à poisons... oui, les médicaments font du bien,  merci, mais... Mon témoignage ressemblerait tellement à ce que j'ai pu lire dans les récits des "Amis Fourtillan''. 

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF