J’ai la maladie de Parkinson et j’ai encore assez de neurones pour choisir mon traitement !

Février 2003

J’ai 49 ans et je suis une femme.

Il fait froid, il pleut, il est tard et j’ai rendez-vous chez une neurologue.

C’est mon tour.

Dans son cabinet elle me demande de compter à l’envers, me fait faire quelques exercices de mémoire, me fait marcher à droite, à gauche, un peu, beaucoup… c’est quoi ce spécialiste… bonvous avez « très certainement » la maladie de Parkinson.

Vous êtes très jeune mais c’est comme ça – la voix blanche, je lui demande « j’ai combien de chance que vous ayez raison ? « 98 % »

OUPS madame Neurologue est prétentieuse – ne pas s’écrouler – me dire que je vais me réveiller – ne pas laisser un doc avoir raison – je fanfaronne « bien donc j’ai 2 % de certitude »

Je n’ai pas vu son regard de pitié mais je l’ai imaginé sans peine !

 

Dernière question : « C’est quoi la maladie de Parkinson »

« La M.P. touche 150 000 personnes environ, en France – 8 000 nouveaux cas chaque année. Avec ces chiffres alarmants, vous avez de grands risques d’être touchées à votre tour cette année, l’année prochaine et si ce n’est pas vous ce sera l’un de vos proches ! C’est une maladie dégénérative qui reste incurable due à une dégénérescence progressive de certaines régions du cerveau. Il n’y a pas de traitement laissant espérer une guérison juste pour diminuer les effets de la maladie notamment les tremblements – malheureusement, il y a des effets secondaires assez importants et le corps s’habitue aux doses qui deviennent de plus en plus inefficaces »


La valse des traitements et leurs changements successifs va commencer – les effets secondaires qui me pourrissent la vie aussi – le foie en prend un coup alors hop un autre médicament ! je ne dors pas, je suis stressée hop un petit antidépresseur…


Je vais frapper à toutes les portes de médecins, thérapeutes, guérisseurs, naturopathes,… je vais lire tout ce que je trouve sur cette foutue maladie.


Aussi je vais vous expliquer la maladie de Parkinson au quotidien.

SYMPTOMES DE LA MALADIE DE PARKINSON
Tremblements, rigidité musculaire, ralentissement des mouvements, réduction de la capacité à bouger, difficulté à accomplir les tâches de la vie quotidienne (se lever d’une chaise, se tourner dans le lit, se lever), pas courts avec une impression de ne pas contrôler sa jambe, poste voûtée, perte de l’équilibre, nombreuses chutes, troubles de l’élocution, incontinence urinaire, troubles du sommeil, perte d’odorat, constipation, étourdissements, évanouissements, dépression, anxiété, etc…
 
Jusqu’en septembre 2017 environ, je vais me battre contre la maladie mais surtout contre le manque d’information, le manque d’empathie, le manque d’espoir !


A cette date je vois sur Youtube un reportage sur les médecins Fourtillan et Joyeux.

Je suis au bord du suicide.

Je contacte le Pr JB Fourtillan. Il me remonte le moral, accepte de s’occuper de moi et de m’inscrire sur la liste d’attente.

J’ai rendez-vous en novembre 2018 à Poitiers. Ici nous sommes considérés comme des personnes malades certes mais normales avec l’espoir de guérison. Nous avons toutes nos capacités mentales pour juger ce qui est bon, ce qui est juste !! Ici nous n’avons pas à faire à la banalisation de ces maladies ni à des personnes laissant entendre que nous ne sommes pas aptes à tout comprendre.

JB Fourtillan ne s’enfoncera pas dans un fauteuil qu’il n’a pas, ne sera pas hypnotisé par son stylo, ne baissera pas le regard ni ne fuira nos questions. Il nous donnera toutes les explications dont nous avons besoin, il prendra son temps avec empathie, gentillesse, grande connaissance scientifique !! Il ne nous fera aucune promesse, ne nous entrainera dans aucun rêve, aucune illusion !


Il ne nous sera administré aucun traitement sous quelle forme que ce soit. Pas de patch non plus ! Ça c’est le gagne-pain des médias ! Une analyse de sang ah ben oui pourquoi on n’a pas le droit ?


Nous avons tous bien compris ce que représentent ses recherches et le formidable espoir qu’elles portent !

Imaginez que demain on le laisse nous traiter et les résultats lui donnent raison ?

Qui perdra ? Beaucoup…
Qui gagnera ? Beaucoup…

Qui a intérêt à donner tort au Pr JB Fourtillan ?

Qui a intérêt à nous faire passer pour des handicapés incapables de comprendre ce qui nous est expliqué, incapables de prendre nos décisions, incapables de choisir et diriger nos traitements !!!

Quelle honte d’être considérés ainsi !!!

Répondez honnêtement à ces questions et que l’on fiche la paix au Pr JB Fourtillan afin qu’il puisse mettre en place ce traitement le plus rapidement possible.


Et j’ai une pensée triste à mourir pour les personnes terriblement handicapées par Parkinson, Alzheimer et autres pathologies ayant eu la chance de bénéficier des patchs, qui ont retrouvé la totalité de leurs capacités et qui aujourd’hui vont sombrer à nouveau dans la maladie !!


Pour ma part, je pense que le Pr JB Fourtillan a fait la découverte du siècle et j’espère de tout cœur que tous les malades concernés vont pouvoir en profiter.

J’ai expérimenté les patchs pendant un mois. Un mois de bonheur sans douleur, sans fatigue, sans déprime, sans tremblements,…


S’il vous plaît laissez-nous décider de notre traitement.
 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF