De Mimi, belle-sœur de Patrick L.

Nous avons découvert, mon mari et moi, la maladie de Patrick il y a quelques années très légèrement au début. Si bien que parfois lors de nos visites nous ne remarquions rien, si ce n'est quelques hésitations dans la parole.

Nous avons constaté petit à petit l'évolution de la maladie de Parkinson.

Et un jour, Patrick et Solange nous ont associé à leur espoir fondé en la découverte prodigieuse du Pr Fourtillan.

Alors nous avons remarqué le changement radical de son état lorsqu'il pouvait poser ses patchs, la fatigue et les désagréments quand il y avait rupture...

Puis les médias et l'information relayée partout jetant le discrédit sur l'honnêteté et mettant les malades dans la crainte et le désespoir ...

L'efficacité est prouvée, les malades vont mieux, alors de quel droit peut-on les priver d'une amélioration très nette de leur état et d'une vie agréable pour toutes leurs familles.

Cette découverte est un espoir pour le monde entier, car la maladie frappe de plus en plus jeune, les médicaments actuels seraient remplacés par les patchs et la Sécurité Sociale ne s'en porterait que mieux.

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF