Diagnostiquée Parkinson en 2010, je certifie avoir subi un dosage d’hormones à l’abbaye Sainte-Croix à Poitiers, en Mars 2019, sans application de patches.

 

J’ai rencontré des patients qui, les ayant portés, ont ressenti une amélioration de leur état.

 

Nous savons tous que la maladie de Parkinson ne se guérit pas à ce jour et que les médicaments utilisés actuellement ne sont qu’un pis-aller qui ralentit l’évolution du mal, avec des effets secondaires importants et en aggravation constante.

 

Je ne vois pas au nom de quelle « éthique » on ne nous laisse pas essayer ce traitement à partir du moment où nous en assumons totalement la responsabilité.

 

Gisele […]

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF