TEMOIGNAGE EN FAVEUR DU PROFESSEUR JEAN-BERNARD FOURTILLAN

ET DU PROFESSEUR HENRI JOYEUX

 

Ma maladie de Parkinson a été diagnostiquée il y a 8 ans. Depuis j’assiste impuissant à la progression inexorable de cette maladie.

Tout y est, l’écriture difficile, l’élocution perturbée, les tremblements, l’équilibre, la marche très problématique (en attendant qu’elle devienne impossible). La maladie n’oublie rien.

 

Je ne prends pas de la dopamine, mais de la Rotigotine. Mais aucun des traitements qui nous sont proposés ne sont efficaces.

Pourtant, les effets secondaires sont bien présents et souvent opposés au but du traitement proposé.

 

Devant cet état de fait catastrophique, pour quoi nous n’aurions pas le droit d’explorer une autre voie ouverte par des gens formidables compétents et totalement dévoués à la cause des malades ?

J’ai décidé de suivre cette voie proposée par les professeurs JOYEUX et FOURTILLAN.

J’ai donc fait le déplacement à Poitiers. J’y ai été accueilli par des gens absolument normaux, pas dans une secte, mais au contraire dans un lieu où l’orientation intellectuelle et religieuse été totalement respectée.

 

Le professeur FOURTILLAN est un chercheur passionné qui a consacré toute son énergie et ses moyens personnels à cette découverte ; on doit le laisser poursuivre son travail et attendre les résultats finaux pour porter un jugement sur les travaux réalisés.

 

Depuis quand, dans notre belle démocratie ont interdit à un entrepreneur d’entreprendre un projet qui s’avèrera gigantesque pour la santé du monde entier ?

N’est ce qu’une affaire de gros sous qui intéresse le lobbying des labos pharmaceutiques en collaboration avec l’ANSM ? Je n’ose pas le croire.

 

Je suis volontaire pour cet essai et prêt à les aider financièrement s’il le faut.

 

Mon choix doit être respecté.

 

De retour chez moi j’ai utilisé des patchs fournis par le professeur FOURTILLAN. Les résultats ont été rapides sans effets secondaires : j’ai retrouvé le sommeil !!!!! J’en ai encore les larmes aux yeux.

Dès que l’approvisionnement en patchs est interrompu la maladie reprend sa progression.

 

C’est le seul espoir qui me reste face à une descente aux enfers programmée par la maladie.

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF