Je me nomme Jacques M[…], j'ai 63 ans, je ne suis pas malade, juste une glycémie limite à 1,24......

A POITIERS, je suis venu, j'ai vu et j'ai vaincu...........vaincu mes doutes.

Je suis hermétique et systématiquement opposé et contre tout ce qui NOUVEAU ..................Je ne suis pas crétin ou inculte...........

 

Mais j'aime mon épouse qui est malade......Parkinson !!

Les médicaments je connais, c'est moi qui lui prépare sa journée de MODOPAR, REQUIP et autres saloperies.

Elle ne se plains pas, il y a des journées où ça va bien et d'autres où plus rien ne va.

 

On a tout essayé, les médecines parallèles, les trucs bio, les machins sans sucre et avec gluten ou l'inverse, la chasse aux métaux lourds et j'en passe.......Tout essayé et des fois même n'importe quoi !

 

Parce que si il y a un espoir, même mince voire minuscule et bien on le tente; parce que PARKINSON, il faut le vivre pour comprendre.

 

Voilà, je vous ai dressé le tableau, tout cela pour vous dire que quand ma femme m'a parlé du FOND JOSEFA, des Professeurs JOYEUX (déjà connu par ses prises de position médicale) et FOURTILLAN ; j'étais pour le moins sceptique....

 

Et on se retrouve à POITIERS, ma femme avec sa maladie et moi avec mes doutes...

Avec les bonnes sœurs, le côté secte n'était pas réellement évident, elles sont actives, présentes et très discrètes.

 

On nous attribue notre chambre (tu fais ton lit tout seul et le mien de lit avais deux lattes du sommier éclatées), on se retrouve tous dans le hall d'entrée et on attend l'arrivée du Professeur FOURTILLAN (il manquait des sièges, je m'en suis occupé pour donner un coup de main aux religieuses, je suis certain qu'elles s'en souviennent ; j'y était vous dis-je...)

 

Il arrive rapidement accompagné de son épouse, chaleureux et sympathique, il a un mot pour chacun des participants...

 

On s'installe au réfectoire et se on se délecte d'un repas frugal voire monastique.

 

Je viens de Haute Savoie et j'habite dans le Béarn, alors forcément un repas frugal, je savais même pas que ça pouvait exister.

 

Puis on débarrasse les tables et on fait la vaisselle (je l'ai faite avec un belge très sympa qui accompagnait son épouse gravement malade).

 

Et puis enfin, nous avons posé les questions, toutes les questions qui nous taraudaient l'esprit depuis quelques mois, le Professeur FOURTILLAN y a répondu clairement, simplement et d'une manière accessible à tout un chacun.

 

Nous nous sommes quittés tard dans la soirée.

 

Nous avons été réveillés vers 5 heures du matin afin d'effectuer un prélèvement sanguin à tous les participants et puis nous sommes descendus au réfectoire prendre un petit déjeuner Do it Yourself.

 

Et nous sommes partis, ma femme avec son immense espoir et moi avec les réponses à toutes mes questions.

 

CONCLUSION:

Si çà c'est une secte et FOURTILLAN le gourou..........J'en ai parlé à un ami qui est un ancien Sciento (si si j'ai vraiment un pote qui était scientologue) j'ai cru qu'il allait passer l'arme à gauche tellement il rigolait !!!!

 

Nous n'avons pas eu de distribution de patchs avant le coucher, nous n'étions pas des cobayes humains....

 

Par contre, j'y ai rencontré des gens malades, insomniaques, à bout et au bout de tout...... Et à qui, un Professeur en Pharmacologie, pas un charlot ou un hurluberlu, propose une lueur au fond du tunnel. Une vraie lueur pas du blabla.......

 

  Jacques M[…]

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF