Bonjour,

je viens à vous aujourd'hui pour témoigner de mon déplacement sur Poitiers le 16 et 17 juillet 2019 dans l'espoir de pouvoir enfin tester les patchs sommeil de Jean- Bernard (comme il veut qu'on l’appelle).

 

Il est venu en personne me chercher à la gare et m’amener à l’abbaye où une sœur m’a reçu. J’étais la 1ère arrivée, après avoir quitté mes affaires en chambre, j'ai peu à peu vu arriver des personnes de tout horizon.

 

Le soir, repas avec Jean-Bernard et sa charmante épouse, explications, puis au lit où je n'ai pas dormi : un enfer pour moi, ayant appris hélas que les patchs n'avaient pas été livrés. Prise de sang à 5 h du matin.

 

Rien ne m’a été demandé concernant les dons, car je suis une retraitée avec des moyens dérisoire. Mais j'ai participé comme j'ai pu : 30 euros.

 

Retour à la gare, Jean-Bernard nous a ramené avec un père et sa fille Sarah   qui venaient de Lausanne.

 

A ce jour, toujours mes insomnies qui durent depuis 10 ans et toujours mes somnifères. Bien obligé, sinon c'est l'asile sans sommeil.

 

On meurt, pitié ! laissez-nous nous soigner comme nous le voulons.

 

Nous ne sommes pas une secte, ni manipulé par qui que ce soit.

 

Jean-Bernard et son épouse sont des personnes saintes, ils méritent le prix Nobel de la paix !

 

Entre autres, on veut se soigner comme bon nous semble !

 

« Liberté, égalité, fraternité" ses 3 mots n'ont-ils plus aucun sens ?

Le serment d’Hippocrate non plus ?

Ne lâchez rien Professeur !

Nous VAINCRONS envers et contre tous !!!!

 

Hélène Q[…]

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF