CONCERNE: PATCHS DE LA VALENTONINE

 

Par le présent document, destiné à qui de droit, nous relatons notre relation avec les patchs de LA VALENTONINE créés par le Professeur JEAN BERNARD FOURTILLAN

 

Nous avons connu en juin 2017 l’existence de VALENTONINE lors d’une conférence du Professeur Jean Bernard Fourtillan et ses prochains essais et nous avons de suite été intéressés, vu les problèmes de sommeil et de mémoire de mon épouse Ruth […].

C’est seulement après une longue attente que nous avons pu participer à Poitiers, le 16 juillet 2019.

Quelques jours avant de notre venue à Poitiers nous avons reçu un email pour nous expliquer les problèmes financiers pour financer les patches, surtout parce que des nombreuses personnes ne pouvaient rien apporter financièrement à l’essai, mais que le Professeur Fourtillan les avait acceptés malgré tout, parce que ces personnes avaient besoin des patches pour améliorer leur santé.

 

Etant touchés par sa générosité, nous avons alors versé la somme de 1000 € par personne (2.000 €) à la FONDATION JOSEFA par virement bancaire comprenant aussi notre logement et repas à POITIERS, avec un coût qui devait être notre responsabilité.

 

Lors du repas du soir, le Professeur Fourtillan nous a informé à tout le groupe, que verser une somme pour les patches n’était pas primordial, mais il demandé une collaboration volontaire selon nos possibilités financières pour aider ainsi les personnes que n’avaient pas les moyens.

Lors de la nuit du 16 juillet une infirmière nous a fait des prises de sang, destinées à l’étude de notre santé avant la prise de patchs.

 

Malheureusement les patches n’avaient pas encore été livrés et nous avons été informés qu’avant fin septembre nous allions les recevoir.

 

Nous avons vu le 17 juillet lors du petit déjeuner que quelques participants ont voulu verser de petites sommes 20€, 50€, mais le Professeur Fourtillan les a refusés en demandant de les verser directement à la Fondation JOSEFA (je dois dire que j’étais surpris de ces petites sommes que ne couvraient même pas la chambre et la nourriture reçues).

 

En tout moment nous avons senti la générosité et dévouement du Professeur Fourtillan et de son épouse pour aider des malades qui désirent améliorer leur santé et sans obligations.

 

C’est alors que nous espérons fortement pouvoir recevoir les patches de Valentonine rapidement pour améliorer la nôtre.

 

Signatures : Ruth […] et Manuel […]

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF