Avec mon épouse atteinte d’une maladie neuro dégénérative, j’ai le grand honneur de faire partie des 400 « gogos » soi-disant abusés par des charlatans.

 

Depuis le début de cette « affaire » qui n’est qu’une bombinette misérable, nous devons supporter les dépêches mensongères de l’AFP, les plaintes larmoyantes de notre ministre de la santé qui n’a pour seul bilan que le déremboursement des quelques faibles traitements qui pouvaient exister, les affirmations ridicules de notre administration de la santé qui voudrait faire oublier leurs propres turpitudes à l’heure du procès du médiator, les affirmations lamentables de nos pontes du conseil de l’ordre qui fiers de leur statut de « grands sachants » ont sans doute oubliés les termes du serment d’Hippocrate.

 

Ne serait-il pas temps de donner la parole aux principaux intéressés à savoir nous les patients qui avons retrouvés un espoir grâce à une équipe formidable de scientifiques désintéressés que notre système sclérosé et archaïque de santé voudrait contraindre au silence, même au prix de faire replonger 400 malades dans une fin qui ne sera pas douce ?

 

Chacun pourra se faire une idée plus précise en consultant le site http://www.valentonine.fr/temoignages.html ou plusieurs dizaines de témoignages écrits de patients ont été mis en ligne ces derniers jours.

 

Beaucoup plus probants que les accusations péremptoires et mensongères qui circulent dans la presse.

 

Messieurs les journalistes, vérifiez les infos avant de les faire circuler.

 

Cliquez ici pour télécharger ce témoignage au format PDF